Je collectionne sous forme de photographies, de dessins et de mots, des impressions de ma vie quotidienne. Celles-ci se mêlent à l’univers de la danse et du cinéma amenant la fiction à fusionner avec la réalité.

Peintures, dessins, photographies, livres, sérigraphies, pochoirs… sont l’issue de la rencontre de tous ces univers, grâce à des assemblages par affinités et des mises en scène inédites.

Les thèmes que j’aborde sont essentiellement la solitude de l’être dans sa relation à l’autre, le silence et le non-dit, l’errance d’êtres en quête de sens.

Tout ce qui participe à l’anonymat de la figure est utilisé : elle est souvent de dos, visage rogné, ou seulement une partie de son corps est représentée.
Ce qui permet à chacun de mieux s’identifier à la figure, de mieux se projeter dans le scénario proposé, et de faciliter les assemblages.

Les jeux de cadrage, les images et mots redondants, les
changements d’ordre dans la narration, brouillent les repères, proposent un voyage dans la mémoire avec des impressions de déjà vu et créent de nouveaux récits. Pour accompagner cette déambulation narrative, la collection de paysages est présentée à l’exposition de la plupart des projets.

Des scénarios d’histoires sont suggérés. Chacun peut se les approprier et en composer le souvenir et le dénouement.

Ici, plusieurs genres sont convoqués : la peinture, le multiple, le livre d’artistes.